Poudre de Baobab: Test Absolubio

Voici quelques temps que Véronique (La gérante de la boutique Absolubio) m’a envoyée un échantillon de poudre de baobab à tester.

Vous trouverez le lien vers sa boutique ici.

Voilà ce qu’on sait de la poudre de baobab: Poudre blanchâtre et semblable à de la farine. Elle possède une odeur caractéristique et un goût acidulé avec un pH acide (3-4).

La pulpe de baobab est issue du fruit du baobab, arbre sacré millénaire typique du paysage d’Afrique tropicale et symbole du Sénégal. Là-bas, le fruit est très communément consommé et utilisé dans les boissons, glaces, bonbons et autres douceurs du fait de sa saveur acidulée rappelant tantôt le caramel, la poire ou le pamplemousse selon le palais de celui qui s’en délecte.

Le fruit du baobab, encore appelé « pain de singe », et donc la poudre qui en est issue, est très riche en vitamine C (6 fois plus que dans une orange), calcium (il en contient deux fois plus que le lait de vache) et magnésium. D’autre part, la poudre de baobab est très riche en antioxydants, essentiels à la neutralisation des radicaux libres et permet ainsi de lutter contre le vieillissement.

On utilise la poudre de baobab dans l’alimentation, dans les préparations cosmétiques et enfin pour ses vertus médicinales.

Utilisations dans l’alimentation :

Du fait de ses propriétés liantes, épaississantes et acidifiantes, la poudre de baobab est utilisée dans les mets, notamment sucrés, pour leur donner de la consistance mais également dans les sauces. Les nombreuses vitamines qu’elle contient (vitamines C, B1, B2, B3) en font un complément alimentaire de choix.

Utilisations cosmétiques :

Lissante, émolliente, anti-radicalaire et nutritive, la poudre de baobab s’utilise en masques, savons et crème anti-âge.

Utilisations médicinales :

La poudre de baobab est un anti-diarrhéique puissant reconnu. Paradoxalement, elle permet également de lutter contre la constipation du fait de sa grande richesse en fibres. Ces fibres permettent également de lutter contre le diabète de type 2 en inhibant l’absorption du cholestérol, des triglycérides et des sucres simples.

On notera également ses vertus fébrifuges (fait baisser la fièvre) et son intérêt dans la lutte contre le paludisme.

Dosage en cosmétique :

    • De 1 à 5 % dans les émulsions
    • Jusqu’à 10 % en macérât aqueux (attention au pH acide)
    • Jusqu’à 80 % dans les masques minute en mélange avec d’autres poudres, de l’eau et/ou de l’huile
    • Jusqu’à 100 % pour une utilisation comme shampooing sec
 S’incorpore à froid, en fin de formulation. La pulpe de baobab ne supporte pas la chauffe.
Je l’ai testée dans un pain nettoyant visage dont la formule est la suivante:

27 % SLSA.

25% SCI.

– 20% Beurre de Karité.

10% Poudre de baobab.

– 10% Eau.

– 5% Beurre de cacao.

– 2% Glycérine.

– 1% fragrance miel.

Un nettoyant avec un max d’hydratation. ça fait quelques semaines que je l’utilise et la peau est vraiment pulpée. La peau reste souple et hydratée malgré l’action nettoyante.

Un actif nécessaire dans la mallette des ingrédients cosméto.

image_01-1 (1)

Publicités